Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Notre itinéraire au Laos - du 6 février au 6 mars 2011

 

Voici l'itinéraire retraçant notre voyage au Laos du sud vers le nord : Don Det et Don Khone (4000 îles), Champasak, Paksé, plateau des Bolovens (4 jours-3 nuits en moto : Champasak-Pakxong, Pakxong-Tad Hua Khone, Tad Hua Khone-Tad Lo, Tad Lo-Champasak), Savannakhet, Thakhek, Vientiane, Luang Prabang, Nong Khiaw.

iti02 Laos réel   


 

Nong Khiaw - 4 au 6 mars

 

Dernière étape laotienne : Nong Khiaw. Petit village posé au bord de la rivière Nam Ou, d'un côté et de l'autre de la rivière (un pont Chinois reliant les deux parties du village) en pleine montagne. Décor somptueux.

Nous devions continuer un peu plus loin vers Muang Ngoy en prenant le bateau, mais en sortant du bus on s'est aperçu que personne ne s'arrêtait là et que tout le monde filait directement vers Muang Ngoy. On décide alors de se poser ici et éventuellement d'y aller le lendemain pour la journée, histoire de faire du bateau...

On se trouve une chouette guesthouse posée au bord de la rivière que l'on aperçoit en contre-bas. On se balade l'après-midi en direction des grottes de Pha Tok à quelques km du village.

Surprise du côté des deux têtes en l'air ! Pas de panneaux ou autres signalitiques géantes indiquant les caves. Une petite paillotte en guise de guichet pour les tickets, entre la rivière et les montagnes (altitudes entre 1600 et 1900 m). Un jeune laotien nous dit que deux autres caves sont à découvrir un peu plus loin... La première est grande, haute et bien évidemment fraîche. Splendide ! Des petits écritaux sont postés ici et là... Police station, Bank, Governor Table, etc. On apprendra par la suite que ces caves avaient servi de refuge pendant les guerres coloniales.

La deuxième, et notre préférée, est incroyable. On s'y faufile, tel Indiana Jones, dans un petit couloir sombre, froid et étroit... Arriverons-nous au centre de la Terre ? Non, finalement pas. Une voie sans issue, tout du moins pour nos corps d'humains apparement trop grands, nous fait rebrousser chemin. Un moment incroyable... La troisième grotte est moins extraodinaire, mais à un endroit en hauteur on se prend déjà pour Captain Caverne ! Retour par la jungle puis par la route menant au village... Deuxième averse de pluie du voyage, après Luang Prabang ! Grosse gouttes qui raffraichissent plus qu'elles ne mouillent !

Le lendemain, réveil tranquille sous la... pluie ! Trop agréable... Vous savez sous la couette au chaud en écoutant les gouttes se déchaîner sur la toiture... Hummm on en redemande toujours... On commence donc cette journée doucement, par un petit déj dans un restau indien ! Riz et parotha ! Déjà un avant goût de l'Inde avant l'heure.

L'après-midi on se balade dans le village, on croise des petites fabriques de balais, des algues bronzant au soleil, des graines aussi, des poules, des canards, un homme tissant un filet de pêche, des jeunes préparant les tables et décorations d'un mariage et, plus triste, une cérémonie au bord de la rivière où des personnes discutent, fabriquent un cercueil. On apprendra le soir qu'il s'agissait d'une noyade d'un jeune garçon. Bouddha veille sur lui...

Nous terminons cette journée par une séance de sauna. Petite cabane de bois sur pilotis au dessus d'un tonneau où bouillent des herbes chauffées au feu de bois. Moment chaud et humide tout plein de transpiration ! Avant de se coucher, on discute avec nos voisins de chambre (deux français, une américaine et un guitariste non identifié !) moment d'échange d'expériences et autres anecdotes de voyages. Demain on remonte vers la Chine...

village-et-bateaux.gif

Village et petit port - Nong Khiaw

 


 

Luang Prabang - 3 et 4 mars

 

Au petit matin, je vais voir le rituel des moines dans la rue (la reras, aumone) et, tout comme Elise la veille, je ne m'attendais pas à assister à cette scène ! Le rituel en lui-même est magnifique : des dizaines de moines en file indienne récoltant les offrandes des habitants postés sur le trottoir. Mais ce qui casse tout, ce sont certains touristes qui se ruent, comme des enfants au zoo face aux éléphants, et flashent les moines comme s'ils assistaient à un spectacle ambulant !!! Certains participent même aux offrandes ! Triste réalité qui dénature complétement le rituel religieux qui devrait finalement se passer de touristes... J'y participe dans un petit coin assis sur un mini banc, planqué derrière un pied de parasol, un peu désolé d'assister à ça !

Aujourd'hui nous louons à nouveau des vélos, pour continuer un peu plus notre visite. On passe sur la rivière pour se balader, vagabonder dans des endroits un peu plus campagnards. Temple posé au bord de l'eau où Elise photographie et enlace quelques arbres (photo du jour). On passe dans des petits villages proches de Luang Prabang, qui parraissent soudainement lointains ! Un peu plus loin on se fait surprendre par un avion !!!  Laos Airlines. En fait on passait sans le savoir à deux pas de la piste d'atterrissage de l'aéroport de Luang Prabang ! Ca surprend !

On poursuit la balade en revenant côté village de Luang Prabang, on s'arrête dans un marché un peu excentré, où l'on retrouve les couleurs, les odeurs que l'on apprécie tant. Petite photo avec des laotiens posés près de nos vélos, rencontre brève mais assez comique... toujours avec deux ou trois mots et des dizaines de gestuelles très...  théâtrales !

Après avoir déjeuné, on s'arrête à une expostion de peintures et de sculptures dans l'école des beaux arts de Luang Prabang. On rencontre une prof qui nous fait la visite et nous montre quelques toiles peintes de ses mains. Super jolies. On cause avec elle et un jeune (ancien élève) qui nous raconte un peu comment se passent les études ici. Ce n'est pas le premier étudiant que l'on rencontre et qui nous dit que pour financer ses études il travaille tous les jours dans une guesthouse, un restaurant ou une agence de voyage.

Par ses visites et ses quelques rencontres, on se rend vraiment compte une fois de plus, que Luang Prabang bouge, tant d'un point de vue touristique (chacun se fera son point de vue) que culturel (expos, spectacles, écoles...).

Demain on quitte Luang Prabang, direction les montagnes de Nong Khiaw. 

elise-arbre

Elise aime les arbres - temple Phon Saat - Luang Prabang

 


 

Luang Prabang - 2 mars

 

Aujourd'hui je pense à ma maman, c'est son anniversaire... Bon anniversaire maman.

Au menu du jour : vélo... sous la pluie ! Ca y est le premier jour de pluie est arrivé ! Juste le jour où l'on loue les vélos, classique ! Tant pis on roule quand même et lorsque l'orage gronde on se pose boire un jus.

En se baladant dans la ville, qui est plus petite que l'on pensait, on découvre l'autre visage de Luang Prabang, plus aux couleurs laotiennes, avec ses marchés, ses gargottes, ses temples... Non loin d'un monument dédié au roi, je m'essaie aux dérapages sur une dalle bien glissante... Elise tente un dérapage controlé qui se conclut par une belle petite gamelle ! Sans mal fort heureusement ! Elle récidivera, en voulant me prendre en photo remettant ma chaîne de vélo qui avait sauté après une course folle dans une belle descente...

Dans un marché plus moderne, dédié principalement aux vêtements, je m'achète une super casquette "Jackie"... la classe, mais faut dire qu'elle sera bien utile sous le soleil en pleine journée.

Visite du musée des ethnies, petit, qui expose quelques vêtements et objets des diverses ethnies laotiennes. Une vidéo nous présente un rituel taoïste, célébration pour deux jeunes garçons dans un village plus au nord.

La balade se poursuit, quelques temples, une partie de pétanque suivie avec grande attention par de nombreux hommes (pas une seule femme autour du terrain). En fin d'après-midi après avoir rendu les vélos, nous tombons sur une cérémonie dans un temple... Chants rituels au calme, méditation, une vingtaine de moines et nous plus deux ou trois touristes silencieux, attentifs et admiratifs. C'est beau, c'est reposant... 

contre-jour

Wat That Luang - Luang Prabang

 


 

Luang Prabang - 1er mars

 

Aujourd'hui, premier jour du mois de mars... déjà ! Elise se repose ce matin et moi je pars arpenter les rues de la ville, du moins dans la partie non loin du flux touristique. Les rives du Mékong et de la rivière sont très calmes, les rues sont belles et propres, les guesthouses sont jolies et souvent chics, parfois très chics ! Restaurants avec terrases sur pilotis, entourés de végétation, bref un cadre très sympathique, qui me fait déjà presque oublier la "folie" touristique. Des petites ruelles découpe la ville, un régale ce dédale de rues où l'on croise de nombreux moines, des artisans, de magnifiques temples, toujours des restaurants plus décorés et attractifs les uns que les autres... L'après-midi on regroupe les 2 têtes en l'air pour une ballade tranquille, écoles, temples, rives et jus de fruits sont le mélange délicieux du jour ! Les longues marches me font toujours un peu mal à la jambe et au dos (cette satanée sciatique persiste mais ne m'empêche pas de bouger), étirement au pied d'un stupa dans l'enceinte du Wat Xieng Thong (photo du jour).

Une belle journée et on commence déjà à aimer cette ville ! On a rencontré un jeune moine dans un temple où étaient exposées quelques photos anciennes de moines bouddhistes. De très belles photos d'époque et une  belle rencontre... En face de ce temple, on s'est arrêté dans un tout petit magasin pour acheter une bouteille d'eau, tenu par une vieille dame paralnt un très bon français. On cause puis on continue notre route... Demain on se fait un tour à vélo pour en voir encore un peu plus...

etirement.gif

Yo s'étire... Wat Xieng Thong - Luang Prabang

 


 

Luang Prabang - 27 et 28 février

 

Dernière grande ville du Laos avant de quitter le pays pour la Chine. Après avoir passé la journée dans le bus, nous sommes arrivés à Luang Prabang, au nord de Vientiane dans les montagnes. C'est la première fois que l'on arrive dans une ville de nuit. Un tuk-tuk nous dépose dans le centre historique, résidence des touristes. Marché de nuit gigantesque, restaurants, guesthouses à perte de vue... C'est un peu fatigant de trouver une guesthouse, les prix sont parfois très (trop) chers et beaucoup sont complètes. On se pose finalement dans une guesthouse mini mais très propre, Le Croissant d'Or (qui fait aussi boulangerie restau). Une chambre tout à fait sommaire mais amplement suffisant pour se faire une bonne nuit de récup, avec en prime une bonne odeur de croissant au réveil !!!

Le lundi, on a rien fait ! Elise a un rhume et reste à la guesthouse se reposer pendant que je sirotte des lemon juice devant l'ordi... On verra demain la ville qui est, malgré tous ces touristes, très agréable et calme hors de la rue principale. La ville se trouve entre le Mékong et la Nam Khan (photo du jour).

Nam-Khan.gif

Rivière Nam Khan (vue depuis la colline du Wat Phousi) - Luang Prabang

 


 

Vientiane et alentours - 26 et 27 février

 

Nous avons parcouru la ville à vélo hier et à moto aujourd'hui. La capitale est assez tranquille, altérnant donc les grands avenues et les petites routes de traverses, les paillottes et les bâtiments modernes, les gargottes et les magasins ou centres commerciaux aux enseignes bien connues, les tuk-tuk et les taxis, les mopettes et les 4x4, bref un mélange qui change radicalement des ambiances des villages, commme Champasak par exemple !

La moto nous a emmené vers le sud, direction le Buddha Park. Sur la route nous sommes passés sous le "pont de l'amitié", reliant le pays à son voisin, la Thaïlande. Une ligne de chemin de fer et une voie groudronnée, suspendues sur le Mékong, lient donc les deux pays.

Au Buddha Park, où sont regroupés plusieurs statues bouddhistes et hindouistes, des dizaines d'enfants en uniformes scolaires présentaient, à travers divers ateliers, leurs écoles respectives. Forme de concours récompensé par de jolies coupes. Certains construisaient des minis espaces de jeux, d'autres exposaient leurs travaux manuels (vêtements, potagers...), plus loin on assistait à une répétition d'un défilé chorégraphique avec drapeaux laotien et communiste, pendant que d'autres se promenaient, jouaient ou mangeaient des sucettes de riz, des graines, du riz.... Les photos du jour sont tirées de cette grande animation.

L'après-midi, après avoir mangé dans un petit espace vert face à un temple (le plus vénéré de la ville, rien que ça !) Elise est retournée vers la guesthouse et moi j'ai quadrillé de long en large la ville à moto pour gouter à l'ambiance des rues. Je suis tombé sur le cirque au nord de la ville, qui ne paraissait plus très animé ! Peut-être en restauration ? Personne n'était là pour me donner plus d'explications.

Et voilà, notre étape touche à sa fin, nous n'avons pas eu l'occasion de discuter avec beaucoup de gens, il faut dire que même dans la capitale, il est difficile de communiquer, peu de gens parle anglais, donc le language manuel et le mot à mot ne nous emmène pas très loin dans les discussions... Ca sera pour une autre fois... Prochain arrêt prévu : Luang Prabang.

camp-ecole.gif

Enfants aux Buddha Park- Vientiane  


youpi.gif

Fillette jouant entre les Bouddhas - Buddha Park - Vientiane

 

j-ai-faim.gif

Pause déjeuner - Buddha Park - Vientiane

 


 

Vientiane, capital city - 24 et 25 février

 

Après Thakhek, nous voici dans la capitale du Laos : Vientiane.

Thakhek aura été en demi-teinte. Un côté sympa, avec une ville tranquille, des petites montagnes aux alentours, des caves magnifiques où reposent quelques Bouddhas et autres statues divines, au calme, au frais... Le côté obscur de cette étape, est venu de nous ! Enfin de notre ventre. Je suis resté à la guesthouse un jour entre le lit et les WC ! Au bout du rouleau dans tous les sens du terme ! Chaud caca haut !

Après donc cet épisode un peu dur (ou plutôt mou !) on a continué notre remontée du pays, avec une étape à Vientiane.

Premières impressions assez floues, beaucoup de guesthouses, de restaurants... dans un quartier très touristique. La transition entre les 7 heures de bus et la recherche difficile de guesthouses dans nos prix nous ont un peu saoulé mais on se fera une idée après s'être posé dans la guesthouse. On a chevauché des vélos pour se balader et voir un peu mieux à quoi ressemblait Vientiane. Outre la partie touristique, la ville est assez calme, mélangeant modernité, grands bâtiments, temples ici et là, et des quartiers plus populaires où l'on ne semble plus être dans une capitale. La ville est en pleine rénovation (nouvelle digue pavée avec une belle fontaine (photo du jour), beaucoup de constructions et des routes larges parsemés de feux rouges. et de sens uniques !) et bien habitué à accueillir les touristes (asiatiques, occidentaux...).

En longeant le Mékong, on a vu de nombreuses parties de foot, des joggeurs sur un banc de sable transformé en air de jeux naturel immense. Le Mékong doit recouvrir tout cet espace en saison des pluies. Lorsque l'on continue un peu le chemin qui longe le fleuve on arrive vite dans des quartiers similaires aux villages et petites villes du pays, loin des buildings et du flux touristique.

Aujourd'hui, vendredi 25 février, nous avons fait un grand tour de vélo dans la ville : marchés, Pagodas, Stupas, rivières... Contrastes entre charettes et nombreux 4x4, mercedes et vélos, gros bâtiments et gargottes, rues propres et rues sans égouts près des rivières, marchés typiques et magasins climatisés... La liste est longue.

Ce tour à vélo nous a beaucoup plu, même s'il faisait très chaud entre 11h et 15 h. Demain on prend la moto pour s'évader aux alentours...

soleil-fillettes.gif

Fillettes sur la fontaine près du Mékong - Vientiane

 


 

Un peu plus haut, Thakhek - 21 au 24 février

 

Après cette courte étape à Savannakhet, paisible et très reposante, nous sommes arrivés à Thakhek, un peu plus au nord. Ville assez semblable à sa voisine, Savannakhet, nous nous sommes posés dans une chouette guesthouse où ont l'air de se croiser pas mal de voyageurs, entre le nord et le sud du pays.

Nous avons loué une moto pour un jour et demi afin de nous balader dans et hors de la ville. On prend vite le goût de la moto, qui reste un excellent moyen de transport pour se perdre dans les alentours d'une ville. Nous allons donc parcouru la ville, puis sa campagne, ses rizières, ses villages voisins. et quelques caves de Bouddha ainsi qu'un cours d'eau où il est possible de se baigner (Elise est contente, la natation lui manque beaucoup !)... En nous promenant aujourd'hui, nous avons croisés des boulistes (assez nombreux, au Laos comme au Cambodge d'ailleurs), juste devant la poste et les télécoms. C'était d'ailleurs des salariés en fin de journée de travail qui se retrouvaient pour se lancer dans une partie de boules passionnante. Ils n'ont décidément rien à envier des français amateurs du cochonnet (qui d'ailleur ici est très lourd et pas en bois !). Nous avons regardé la partie et discuté avec eux. J'ai rdv demain à 17h pour une partie... Depuis le temps que j'attendais ça !

Sur la route, nous sommes tomber (ce n'est pas la première fois) sur des joueurs de foot-volley (je ne connaîs pas le nom de ce sport très acrobatique). C'est dément de les voir jouer avec une petite balle en lamelle de plastique, ils sont vifs et très acrobates. La photo du jour vous donnera un aperçu.

Au Laos, comme au Cambodge, il n'est pas anodin de rencontrer des joueurs de  volley, foot, pétanque, foot-volley...

foot-volley

Reprise acrobatique - Thakekh

 


 

Un début de montée vers le nord - Savannakhet - 19 au 21 février

 

Après plus d'une semaine passée autour de la province de Champasak, nous voilà repartis sur la route, direction le nord. Deux arrêts prévus avant la capitale laotienne : d'abord Savannaketh puisThathek.

Deux villes posées au bord du Mékong et juste en face de la Thaïlande, de l'autre côté de la rive. L'ambiance y est paisible, animée par endroits plus calme dans d'autres.

Nous avons rencontré un couple hispano-allemand dans le bus entre Paksé et Savannakhet. Une belle rencontre une fois de plus. On a partagé le tuk-tuk afin de trouver une guesthouse dans la ville. Nous sommes restés assez tranquille, nos ventres réclamaient un peu de calme culinaire, alors quelques balades à pieds et à vélo, Internet et papotage entre voyageurs.

La ville s'étend sur la rive est du Mékong, avec un centre historique composé d'une église sur une place et de quelques maisons coloniales... traces françaises un fois de plus. Nous sommes allés comme à notre habitude vers le marché de la ville. Ce fut l'un des marchés les plus fourni que l'on ait vu, tout y était jusqu'aux escalators automatiques ! Mélange de traditionnel et de moderne le tout dans une ambiance typique de marché laotien. La photo du jour vient de l'un des nombreux stands de ce marché. Non loin du marché se trouve une radio locale que l'on a voulu visité mais malheureusement les locaux étaient fermés dimache ! Tant pis une autre fois...

poupées russes

Poupées russes - marché - Savannakhet

 


 

Plateau des Bolovens - Jour 4 : Tad Lo-Champasak - 18 février

 

Nous voilà à la fin de la boucle Bolovéenne ! Aujourd'hui nous revenons vers Champasak. Au menu du jour, un peu plus de 100 km d'asphalte et une dernière chute d'eau, histoire de...

Après un petit déj face aux chutes on saute sur notre cheval mécanique pour finir donc notre trip "moto-plateau-dodo". Les km défilent, on s'arrête dans un super marché, à Laongam, où quelques locaux nous regardent, nous scotchent littéralement... On se croirait en Inde ! Allez, on fait le tour quand même, assez grand marche et très typique une fois de plus. Plus chaleureux que celui de Pakxong (la température doit jouer aussi).

La seule grande pause de la journée a été les chutes Tad Paxuam. Ultra touristique ! Ce doit être dû au fait que c'est l'endroit le plus proche de Paksé, la grande ville du sud, donc beaucoup vienne juste la journée en bus ou en taxi, et d'autres à moto. Du coup on a pas vraiment aimé, même si les chutes elles restent naturelles. On se promène un peu, Elise fait un reportage photo arbres et découvre des formes, des visages, des animaux dans les troncs... La photo du jour illustre bien cette activité : un canard dans l'arbre = canarbre ! Pendant ce temps, je vais faire un tour et je rejoins le village ethnique, à 200 m !!! Euuh, enfin une reconstitution avec des objets, des tissus, et un mini musée avec quelques photos d'époque. C'est impressionnant de voir ce faux village remplis de touristes, ça fait vraiment attraction touristique à plein nez !

On reprend la route, on passe non loin de Paksé, puis le bac sur le Mékong et arrivée à Champasak en debut d'après-midi. Repos total, même pas la force de retourner au festival Wat Phou (qui est payant ce soir), juste la force de mettre quelques photos sur le blog et au lit... Demain samedi, on quitte Champasak ! Si si c'est vrai... On a vraiment aimé ce village, ses habitants et sa région. Partie du Laos que l'on conseille déjà... Le 19 février nous serons à Savannakhet.

canarbre

Vous voyez le canard ? - Tad Paxuam - Plateau des Bolovens

 


 

Plateau des Bolovens - Jour 3 : Tad Hua Khone-Tad Lo - 17 février

 

Troisième jour dans le plateau. La moto tient le choc, nos fesses aussi ! On retrouve et ce jusqu'à la fin, la route bleue, goudonnée à souhait, finie la piste orange poussièreuse à (tes) souhait(s). Au programme du jour : déjeuner à Sekong, arrêt dans les villages, déjeuner dans un petit restaurant local en bord de route... destination Tad Lo. Une centaine de km qui se feront bien, toujours entre forêts, plantations, jungle, cours d'eau...

On arrive assez vite à Tad Lo, où l'on croise quelques éléphants posent près d'un resort (chic guesthouse) près à promener les touristes. Ils ne sont pas attachés et paraissent tranquilles. L'un d'eux a presque posé pour la photo, ou alors se cachait-t-il derrière l'arbre ?!

On choisit une guesthouse proche des chutes, juste en face même, qui est constituée de nombreux bungalows dispersés ici et là. Le plus joli bungalow que l'on ait eu jusqu'ici, avec celui de Kep au Cambodge. On y croise une araignée géante entre deux arbres. Baignade dans les cascades, où l'eau est assez bonne, moins fraîche que dans les premières cascades, dû à l'altitude peut-être... On profite de l'eau, on passe le torrent pour marcher sur les rochers de la cascade, où je perds ma tongue qu'Elise rattrapera en contre-bas ! Ouf, ce sont les tongues de l'Inde... Merci Lili ! Ambiance spa au coucher de soleil. Ce soir c'est notre dernière nuit dans le plateau. Demain retour à Champasak.

elephant

Un éléphant ne peut pas se cacher facilement ! - Tad Lo - Plateau des Bolovens

 


 

Plateau des Bolovens - Jour 2 : Pakxong-Tad Hua Khone - 16 février

 

Deuxième jour, au milieu des plantations (la photo du jour pour les amateur de café) et de loin le plus long et éprouvant au niveau moto. Un trajet de plus de 100 km dont 80 km de piste !

Un départ matinal pour attaquer la piste d'un bon pied. Sur la route, ou plutôt la piste donc, on fait deux pauses. Tad Alone, perdu au fond d'un sentier, où des villageois ont installé des pièces métalliques, moteurs, bobines, fils et autres tôle afin de créer de l'hydroélectricité. Bien joué. Ce systeme est beaucoup utilise dans le pays, ils revendent même l'électricité au voisin Thailandais... En contre-bas, dans le cours d'eau, des enfants se baignent et s'amusent dans un jardin d'enfants naturel... 

Notre deuxième pause se fera juste à la sortie de la piste de terre, dans un village, Ban km52, qui ne porte apparement pas de nom (Ban voulant dire village en Lao). Endroit étrange et assez vide. Quelques villageois mangent et boivent de la Lao Beer, pour passer le temps ou fêter quelque chose ? Peut-être les deux ! Peut-être le festival Bouddhiste ? Bref, après la pause déjeuner on se dirige vers le point final de la journée, Tad Hua Khone. Sur la piste menant à ces chutes, on se pose à Tad Feak. Autres chutes, avec cette fois une petite baignade pour Elise au milieu (on ne sait pas) de bitting fish. L'endroit est encore une fois splendide.

On arrive finalement à destination, pas un touriste, juste les propriétaires et quelques Vietnamiens venant fêter un jour ferié (ils étaient tous commercants) ! Un flic ayant abusé de la bière ou de l'acool de riz me salue tout en se grattant le ventre, très élégant la police ! Le tout en musique avec chanteurs, instruments et enceintes saturées. On passe... Le bungalow du jour se trouve juste en face des chutes !!! Terrible, en plus on est vraiment les seuls à dormir là. Les WC avec vue sur les chutes !!! On dormira bercé par le bruit de l'eau...

coffee

Grains de café - Sur la route - Plateau des Bolovens

 


 

Plateau des Bolovens - Jour 1 : Champasak-Pakxong - 15 février

 

C'est parti pour le trip à travers le plateau des Bolovens, principale région agricole du Laos. Plantations telles que le riz, le thé, le litchi, le teck, l'hévea, la banane bien sûr mais aussi et surtout le café... encore une trace du passage des français dans ce pays ! En plus de toutes ces cultures, la région regroupe pas mal de chutes d'eau dissimulées dans une jungle plus ou moins épaisse.

La boucle se fera en 4 jours et 3 nuits. Premier jour : Champasak - Pakxong. Sur la route nous voyons déjà plusieurs étales de graines de café et autres artisanats en tout genre. On monte doucement en altitude (Pakxong culmine à plus de 1100 m d'altitdue) ce qui rend soudainement l'air un peu plus frais. Les manches longues sur la moto ne sont donc pas de trop !

Juste avant d'arriver à Pakxong, nous nous arrêtons à deux chutes d'eau. La première, Tad Champee, me permet (Yo) de construire mon premier monticule de pierre ! La photo du jour en témoigne. On se pose là un moment où nous ne croisons que quelques touristes. Echelles et petits ponts de bois, radeau permettant de s'approcher des cascades et jungle luxuriante pose le décor. Cool, surtout pour reposer nos fessiers... La deuxième après la pause déjeuner, Tad Fan, sera la plus spectaculaire de toutes. Au passage, Tad veut dire "chutes d'eau" en Lao. Donc, en quoi cette Tad est-elle spectaculaire ? Tout simplement parce qu'elle se jette dans une gorge de 200 m de profondeur ! Impressionnant de loin, au milieu de toute cette végétation abondante. Deux chutes sont côte à côte, et la plus petite s'évapore avant même de toucher le sol ! Grâce a deux français rencontrés à Champasak (je ne mets jamais de noms, juste les initiales alors, gardons l'anonymat de chacun), A et A, nous descendons un plus près des cascades à travers une jungle terrible. On arrive après une petite marche en haut de l'une des deux cascades ! Vertige plein les yeux...  On se pose dans un endroit paisible, calme où il n'y a que nous et les oiseaux chantant à tue-bec ! Après avoir confectionné un petit bateau nous reprenons la route pour clôre notre première journée.

Après 70 km sur de la bonne route goudronnée, nous arrivons finalement à Pakxong. Guesthouse dans un bungalow rudimentaire, où il fait assez frais ma foi ! Heureusement, et c'est une première, une douche avec de l'eau, ok normal, mais chaude cette fois !!! On dormira aussi pour la première fois avec une petite couette...

monticule-yo

Finition du monticule - Tad Champee - Plateau des Bolovens

 


 

Champasak quand tu nous tiens... - 13 et 14 février

 

Après notre premier petit tour en moto, nous sommes revenus à Champasak, où se reposaient nos sacs à dos... Nous sommes donc revenus le dimanche dans l'après-midi et sommes restés le lundi donc pour faire un tour au Wat Phou festival.

Nous sommes allés avec la moto dans l'apres-midi sur le site du Wat Phou, où étaient installés une grande scène, des stands de nourriture, de boissons, de sponsors (ETL telecom, Pepsi, Red Bull...), de vêtements, un vrai petit village avait pris part des lieux... On a même vu des tentes igloo sur la route !!! Incredible Laos !

Nous avons vu un spectacle, un defilé de plusieurs groupes de danseurs, représentant les différentes ethnies Lao, et nous avons fini la soirée devant les dessins animés des années 20 (Mickey Mouse). Puis le théâtre d'ombres (photo du jour) et pour finir quelques vieux Buster Keaton et Laurel et Hardy. Un humour qui fonctionne pour tout le monde, petits et grands, Laotiens ou non. On a discuté avec les marionnetistes et l'un des narrateurs du spectacle qui parle un très bon français. Encore un bon moment et un des premiers  nocturne, loin du lit !

Le mardi sera une autre histoire. Direction le plateau des Bolovens...

ombres

Théâtre d'ombres - Wat Phou festival

 


 

Que signifie le drapeau du Laos ?

 

laos-drapeau.gif

 

La couleur rouge représente l'indépendance et le bleu le Mékong, ou la santé du pays. Le disque blanc représente la lune au-dessus du Mékong, ou l'unité du pays sous le gouvernement communiste.



 

La moto c'est le top ! - Réserve naturel du Xe Pian - 12 et 13 février

 

De retour à Champasak (réel coup de coeur), après avoir fait un petit tour à moto dans le parc naturel de Xe Pian, que nous avons partagés avec deux français rencontrés à Champasak et plus précisément sur le site du Wat Phou (ruines d'un temple Khmer, classé depuis 10 ans au patrimoine mondiale de l'UNESCO).  Nous sommes passés par un premier village, Ban Khiet Ngon et sa colline volcanique, Phou Assa, ou se trouve des vestiges d'un temple en pierres empilées les unes sur les autres. Ambiance lunaire au milieu de la jungle. Après un pause déjeuner dans une cantine non loin de quelques éléphants prêts pour une balade (touristique) nous sommes partis tous les deux vers Ban Papho, que nos amis toulousains nous avaient recommandé, lorsque nous nous étions rencontrés sur l'île aux lapins dans le sud du Cambodge.

Village perdu au milieu de la jungle que l'on rejoint sur de longues pistes de terre. Nous nous sommes arrêtés dans l'unique guesthouse du village, où Doubee nous a accueilli en français. Elle est marié à un français qui vit en France pour le moment. Il y avait aussi trois familles françaises avec des enfants faisant le tour du monde ! Ils se sont trouvés ici par hasard car chaque famille fait le tour de monde de son côté ! Incroyable. Encore de belles rencontres.

Dans le village toujours autant de sourire, de Sabaï Dii (bonjour en Lao), de zenitude ! Le village rassemble beaucoup d'artisanat (riz, charbon...). La photo du jour en témoigne...

On s'est baladé en moto dans les alentours avant de revenir hier, dimanche, sur Champasak où nous avions laissé nos sacs à dos.

Beaucoup de monde dans le village, car à partir d'aujourd'hui, lundi 14, démarre le festival du Wat Phou. C'est 10ème anniversaire du classement du site à l'UNESCO, qui coïncide également à la fête bouddhiste (Makha Busa). On va donc se rendre à ce festival aujourd'hui et vendredi, vous en dira plus un peu plus tard.

Hier soir nous avons rencontré un français, vivant au Laos depuis 6 ans, qui organise un spectacle d'ombres et lumières depuis deux ans (vieux films et dessins animés muets en noir et blanc, théâtre d'ombres, musique...) dans la région de Champasak. Cet ancien chef décorateur en cinéma et photographe (toujours passionné de photo aujourd'hui) travaille avec des troupes locales, et va se lancer, conjointement avec l'UNESCO, dans une étude éthnologique concernant les spectacles d'ombres, venant tout juste de Champasak (seul endroit au Laos). C'était super intéressant de discuter avec lui. Nous nous retrouvons sur le site cet après-midi afin de voir les répétitions et la soirée (spectacle, musique...).

Demain, nous partons vers le plateau des Bolovens en moto, faire une boucle pendant 4 jours. Villages, pistes, routes, cascades, plantations (café, thé) et autres cultures (riz, bananes...).

charbon.gif

Création de charbon de bois - Ban Papho

 


 

Besoin d'argent !!! - Paksé - 10 février

 

Nous avons fait un tour à Paksé, la ville du sud, pour se balader sur une super Honda wave 100, mais aussi pour retirer de l'argent car ici pas la peine de chercher un distributeur, il n'y en a pas (tout comme sur les 4000 îles d'ailleurs). Il ne nous resterait pas assez pour faire le tour de la région avant de remonter vers le nord.

Balade dans la ville, ses marchés, son temple où nous avons rencontré un jeune moine parlant français et ayant vécu en Ardèche ! Il nous a d'ailleurs dit qu'il y avait un festival au Wat Phou (8 km au sud de Champasak) du 14 au 18 février et que l'on se reverrait peut-être là-bas au mileu de foule... Pas si simple, on verra bien...

A Paksé, nous avons vu la première superette du pays avec caisse enregistreuses et caddies ! Ce sera la photo du jour. C'était rigolo même si nous n'avions rien besoin d'acheter.

caddie

Caddie à la superette du centre - Paksé

 


 

Retour sur la terre du Laos - Champasak Province - 9 au 12 février

 

Nous avons quitté les îles après avoir visité Don Khone et Don Det. Bilan très mitigé ! De jolis endroits pour se balader mais nous n'avions pas trop l'impression d'être au Laos. Beaucoup de touristes et les locaux semblaient fatigués, voire blasés de tout ce remue-ménage et ce flot permanent de dizaines de touristes allant et venant entre les îles chaque jour...

Nous n'avons donc pas prolongé notre première étape au Laos, trop de touristes (photos du jour) et les bestioles dans notre bangalow ne nous ont pas retenu (araignée géante, cafards, scorpion près de la douche...).

Bref, un bon moment mais on voulait rentrer vraiment dans le pays, dans la terre quoi !!!

Arrêt à Champasak, au bord du Mékong (encore et toujours) que l'on aime déjà beaucoup (sourires, atmosphère, calmitude...) et qui risque d'être notre point de base pour aller découvrir la province de Champasak et surtout le plateau des Bolovens, plus à l'est du pays. On va donc essayer de vadrouiller sur des pistes à travers la jungle, la campagne entre différents villages pendant une semaine environ.

touristes

Touristes attendant les dauphins d'eau douce - Don Khone

  touristes-2

Touristes attendant aussi les dauphins d'eau douce - Don Khone

 


 

Laos, au mileu du fleuve : les 4000 iles - 6 au 9 février

 

Sabai di,

Dimanche 6 février, jour de départ et jour d'arrivée. Nous avons quitté le Cambodge au petit matin, où nous étions depuis le 11 janvier. Banlung et le Ratanakiri ont été donc notre dernière étape cambodgienne, avant de prendre la route vers le Laos. Quelques heures de van (mini-bus) et un arrêt a la frontière afin de se procurer les visas laotiens, valable 1 mois. Puis entrée assez simple finalement dans le Laos en van toujours, et après quelques km on a pris un petit bateau qui nous a emmené sur l'île.

Premier arrêt donc au milieu du Mékong, sur les 4000 îles, plus précisement sur Don Det. Ces îles se situent à l'extrême sud du pays, dans la région de Siphandone. Première étonnement du côté des têtes en l'air, arrivée sur une mini plage couverte de bikinis et autres fessiers occidentaux ! On descend quand même, et là ça continue... Guest houses, restaurants, magasins, bars... Bref, un site très très touristique, auquel on s'attendait mais pas autant que ça. Après une petite marche pour trouver un bangalow non loin du fleuve, on se dit que l'on verra bien demain, à quoi ressemble le reste de l'île hors du côté balnéaire !

Nous voilà donc parti pour de nouvelles aventures... A bientôt le Cambodge, bonjour le Laos !

frontièreFrontière Cambodge - Laos

  


 

Deuxième étape : le Laos

 

Après le Cambodge, direction le Laos.

 

Nous prendrons environ 3 semaines pour remonter le pays du sud vers le nord.

 

Voici le tracé de notre itinéraire, qui comme pour chaque pays n'est qu'une idée et évoluera au fil du temps.

 

iti02 Laos idée

 

D'ailleurs, et ce pour toutes les cartes, le tracé ne correspond pas forcément aux routes.

 

Nous serons très souvent aux abords du Mékong, non loin de la Thaïlande sans jamais y rentrer... quoique on ne sait jamais !

 

La route est simple : on entre dans le pays au sud et on en ressort au nord pour entrer en Chine (Yunnan).

 

Partager cette page
Repost0

Où sommes-nous ?

Nous sommes en France...

En Bretagne pour le moment...

 

2tetesenlair@gmail.com

Articles Par Pays